Mon Métier en Vrai : “Moi, c’est Max et je suis webdesigner”

Mon Métier en Vrai : “Moi, c’est Max et je suis webdesigner”

Un webdesigner, c’est bien la personne grâce à qui un site web n’a pas un fond rose fluo, avec du texte vert en Comic Sans MS ? Oui, mais pas que. Pour le dernier épisode de notre websérie “Mon Métier en Vrai”, réalisée avec Twincats production, notre héros Max se glisse dans la peau d’un webdesigner, envers et contre tous les clichés.


Zoom sur le Webdisgner

Le Webdesigner (source), à la fois artiste et informaticien, est capable de réaliser une interface web ergonomique et un design adapté au contenu d’un site Internet donné.


Fonctions

Réaliser un site web

Le webdesigner est chargé de concevoir et de réaliser l’identité visuelle d’un site Internet. Il intervient sur la définition du cahier des charges : arborescence, architecture et ergonomie du site, interactivité, élaboration de la charte graphique, scénarisation d’animations…

Il crée ensuite les éléments graphiques nécessaires (illustrations, bannières, animations Flash…) pour mettre en valeur le site et lui donner une identité visuelle.

Capter l’internaute

Le webdesigner associe des textes et des images en utilisant sa créativité pour capter l’attention des visiteurs. Il réalise des interfaces web en cohérence avec le contenu du site et doit s’adapter à l’évolution des produits multimédias.


Qualités

Créatif et curieux

Une grande sensibilité graphique et visuelle est nécessaire pour exercer ce métier. Innovant et force de proposition, le webdesigner doit faire preuve d’un esprit vif et dynamique. Curieux, il effectue une veille technologique et créative permanente.

Organisé, autonome, diplomate

La rigueur est également indispensable pour exercer ce métier. Capable de gérer des délais de production parfois très courts, le webdesigner doit également être autonome et ouvert à la critique. Doté d’un bon relationnel, il doit allier fermeté et diplomatie dans les relations avec les chefs de projet, développeurs, intégrateurs, infographistes…

Expert en technologies

Le webdesigner maîtrise différents outils graphiques pour travailler l’image, pour créer des animations. Sa connaissance des langages informatiques (HTML et CSS principalement) lui permet de dialoguer avec les intégrateurs-développeurs ou l’équipe de production. Certains webdesigners réalisent même des sites Internet de A à Z. Le travail d’intégration et de développement est alors facilité par l’utilisation de systèmes de gestion de contenus.


Insertion sur le marché de l’emploi

Un métier en vogue

Presque tous les secteurs utilisent désormais le multimédia pour communiquer, commercialiser leurs produits, échanger avec leurs partenaires ou les utilisateurs, travailler à distance, suivre leurs clients… La majorité des projets concerne la création d’un site professionnel, la refonte d’un site ou la création d’un site événementiel, toutes choses pour lesquelles le webdesigner est indispensable.

Professionnalisme recherché

Les recruteurs du multimédia sont de plus en plus exigeants. Accessibilité, référencement, contraintes graphiques liées à l’Internet… autant de compétences à posséder avant de postuler. Certains webdesigners proposent aussi leurs services en tant qu’intégrateurs, infographistes, voire développeurs web.

La possibilité d’évoluer

Ce professionnel débute en tant que webdesigner junior. Il peut ensuite évoluer vers un poste de webdesigner senior ou de chef d’édition (en fonction de son expérience et de la taille de l’entreprise). Il peut alors superviser un ensemble de projets. Il peut aussi se spécialiser dans un domaine précis (illustrateur, Flash designer, par exemple).

Salaire du débutant

De 1500 à 2900 euros brut par mois.