Mon métier en vrai : « Moi c’est Max et je suis business developer »

Mon métier en vrai : « Moi c’est Max et je suis business developer »

Avant, on recrutait des “commerciaux”… Aujourd’hui, c’est le “business developer” qui a la cote dans le monde de l’entreprise, et en particulier chez les startups. Chargé de démarcher de nouveaux clients et de développer des marchés prometteurs pour l’entreprise, il doit avoir des solides compétences commerciales… et aussi pas mal de patience pour combattre les clichés que ses parents et ses potes ont sur son job.

 


Zoom sur le Business Developer (source)

Sa mission : mettre en place une stratégie de développement commercial pour son entreprise afin d’accompagner son chiffre d’affaire, essentiel pour qu’elle puisse croître et se déployer.


Fonctions

Elles varient en fonction de la structure dans laquelle il exerce : dans une start-up, il doit faire rentrer rapidement du chiffre d’affaires, alors que dans un grand groupe sa mission aura une connotation plus marketing, communication, être en recherche de nouvelles opportunités de services, de produits.

Dans tous les cas, il doit partir à la conquête de nouveaux marchés !


Qualités

Stratégie commerciale, capacité à détecter des nouvelles opportunités de business après avoir bien analysé son marché, à identifier des cibles commerciales, prospecter, négocier, signer de nouveaux contrats, fidéliser des comptes… Son métier exigeant lui demande une remise en question permanente et une bonne résistance au stress.


Insertion sur le marché de l’emploi

À ce jour, il existe très peu de masters spécialisés qui mènent à cette fonction, c’est plutôt en dernière année d’école de commerce que le métier est enseigné. Et les diplômés de ces établissements sont plébiscités par les recruteurs. “Les jeunes business developers peuvent être embauchés directement à la sortie de leurs études car ils ont déjà acquis de l’expérience grâce à leurs stages sur des fonctions commerciales”, relève la spécialiste chez Edgar People.

salaire-developer

Après 4/5 ans environ, le business developer deviendra senior et à partir de 7/8 ans d’expérience, il pourra être nommé directeur du business développement et manager des équipes. Il pourra aussi s’orienter vers des fonctions marketing et pourquoi pas devenir directeur d’une business unit voire directeur général de la société !